Immobilier, achat et Vente appartement à Lyon
30 Déc

Les nouvelles conditions d’accès au crédit vous permettent de faire appel à un constructeur de maisons modernes à Caluire-et-Cuire !

Le Haut Conseil de Stabilité Financière (HCSF) a finalement ajusté le 17 décembre dernier ses recommandations, formulées en 2019, encadrant l’octroi de crédits immobiliers. Vous lancer dans un projet avec un constructeur de maisons modernes à Caluire-et-Cuire sera donc plus facile en 2021 !

Le ministre de l’Économie, des Finances et de la Relance, Bruno Le Maire, a ainsi annoncé plusieurs inflexions dans les recommandations adressées par l’institution aux banques :

• le taux d’effort (c’est-à-dire la part des mensualités par rapport aux revenus du ménage) maximal recommandé est relevé à 35% (contre 33% jusqu’à aujourd’hui) ;
• la durée maximale des prêts est rallongée de deux ans, en passant de 25 à 27 ans permettant un différé d’amortissement pour le neuf (ventes en l’état futur d’achèvement et construction de maisons individuelles). Cette année, sous l’effet des recommandations, la durée de prêt, limitée à 25 ans, intégrait le différé d’amortissement de 2 ans lié au délai de construction. En réalité, la capacité d’emprunt était donc calculée sur 23 ans (+ deux ans de différé) … avec un impact sur l’endettement donc et sur le taux de refus, bien plus important dans le neuf que dans l’ancien. « Pouvoir désormais emprunter sur 25 + 2 ans de différé au lieu de 23 ans + 2 ans, permet pour un couple avec 3 000 € de revenus, d’emprunter 16 740 € de plus que sur 23 ans, pour une même mensualité de 1000 € par mois ce, qui n’est pas négligeable ! », explique Sandrine Allonier, porte-parole de Vousfinancer (250 040 € à 1,5 % sur 25 ans contre 233 300 € sur 23 ans);
• le taux de flexibilité accordé aux banques (c’est-à-dire la part de crédit qui est autorisée à sortir de ce cadre) passe de 15 % à 20 % et sera davantage ciblé sur la primo-accession.

Pour Damien Hereng, Président de la FFC : « La possibilité pour les banques d’accompagner de nouveau les accédants sur 27 ans était essentielle pour le marché du neuf, car elle permet enfin aux ménages modestes de retrouver des durées de remboursement allant jusqu‘à 25 ans (hors périodes de différé).»

O.D. / Bazikpress © Adobe Stock

Article précédent
Article suivant


Laissez un commentaire

Veuillez entrer votre nom et votre adresse e-mail. Votre adresse e-mail ne sera pas publiée