Immobilier, achat et Vente appartement à Lyon
15 Jan

Les grands chantiers qui changeront le visage de Lyon en 2014

Pont Raymond-Barre :
Le premier à voir officiellement le jour sera le pont Raymond-Barre. Voilà déjà quatre mois qu’il trône fièrement au-dessus du Rhône sans pouvoir accueillir les passants, cyclistes ainsi que le tramway T1 prolongé jusqu’à Debourg. Avec ses 260 mètres de long reliant la Confluence à Gerland, il  ouvrira finalement au public le 19 février.
Et les Lyonnais devraient répondre présents. Les cyclistes n’osent pas s’aventurer sur le pont Pasteur et la cohabitation avec les piétons sur le trottoir est compliquée. Quant à l’extension du T1 qui permettra notamment de relier le métro A au métro B, elle représentera un gain de temps pour de nombreuses personnes.

Passerelle de la Paix :
En février également, les promeneurs pourront emprunter la passerelle de la Paix entre Caluire Saint-Clair et la Cité Internationale. L’ouvrage a été posé en décembre et est en passe d’être finalisé. Ouverte aux piétons et aux cyclistes, la passerelle disposera également d’un belvédère et des bancs pour apprécier la vue sur le Rhône.

Pont Schuman :
C’est le projet le plus controversé de l’année. Malgré les recours des riverains, les travaux ont suivi leur cours et le Grand Lyon annonce l’inauguration du pont Schuman pour avril 2014, dotant ainsi la ville d’un 14e pont. L’ouvrage reliera au dessus de la Saône le 4e et le 9e arrondissement, à hauteur des quais Gillet et du Commerce. Pour la communauté urbaine, il désengorgera Vaise. Pour ses détracteurs, il deviendra un pont autoroutier qui ne fera qu’attirer davantage de voitures et de nuisances.

Rue Garibaldi :
L’ancienne autoroute urbaine dévoilera son nouveau visage au printemps 2014. Finie la trémie, des trottoirs élargis sont venus agrémentés l’axe passé en trois voies de circulation. Un jardin corridor sera également planté. En tout, ce sont 2,6 kilomètres jusqu’à l’avenue Berthelot qui ont été repensés pour favoriser l’accès aux piétons et prochainement aux cyclistes.

 

Rives de Saône :
Ouvertes le 1er septembre 2013, les Rives de Saône n’ont pas encore rencontrées leur public. La faute à la météo, aux crues, mais également à la livraison partielle du projet. Sur les 22 kilomètres de balade agrémentée d’œuvres d’art contemporain entre la Confluence et l’île-Barbe puis entre Fontaines et Rochetaillée, seuls 15 ont été réalisés. Les 7 kilomètres manquants seront livrés en 2014, avant l’automne si les crues le permettent. Contrairement aux Berges du Rhône, les Rives n’ont pas encore rencontré leur public. Gérard Collomb parie fortement sur la finalisation du projet pour attirer davantage de promeneurs.

La Piscine du Rhône :
L’été dernier, l’inauguration de la nouvelle Piscine du Rhône sur le quai Claude-Bernard avait fait sensation. A tel point que les débordements ont vite pris le dessus sur le fait que les travaux étaient à moitié finis.
La seconde phase est en cours, le bassin olympique est notamment rénové. La livraison est espérée avant l’arrivée des premiers baigneurs l’été prochain.

Musée des Confluences :
Enfin, le Musée des Confluences devrait ouvrir ses portes en décembre prochain. Une date que les plus sceptiques analysent avec moquerie tant l’ouvrage a pris du retard. Toutefois, l’accélération impressionnante des travaux ces derniers mois laisse à penser que le musée sera bien livré à temps. Avec un coût réévalué à 200 millions d’euros supplémentaires par rapport à l’étude initial, il faudra absolument que le succès soit au rendez-vous.
Bien desservi par les transports en commun, le musée présentera un déficit en termes de parking. Toutefois, la collection du Musée d’histoire naturelle – Guimet avait ses habitués et elle est conservée à l’abri des regards depuis déjà six longues années. Suffisant pour provoquer un intérêt immédiat du public.

 

Et l’an prochain ?

Ses fondations sont en train de voir le jour, la Tour Incity, ses 200 mètres de hauteur et ses 39 étages deviendront en 2015 la plus haute tour de Lyon en plein cœur de la Part-Dieu.

Au 1er trimestre 2015, les anciennes prisons Saint-Paul et Saint-Joseph auront terminé leur transformation. Le campus de la fac catho fera sa rentrée en septembre tandis que les bureaux et les logements seront rapidement garnis.
Enfin, même en cas de changement à la tête de la mairie et au Grand Lyon, les différents challengers de Gérard Collomb n’ont pas dans les tuyaux d’idée de chantiers qui changerait la face de Lyon à court terme.

Nos agences immobilières sur Lyon et Villeurbanne.

Source : lyonmag.com

 

Article précédent
Article suivant


Laissez un commentaire

Veuillez entrer votre nom et votre adresse e-mail. Votre adresse e-mail ne sera pas publiée